Etre ami avec Culture-Aventure sur Facebook    Etre ami avec Culture-Aventure sur Facebook
 
 

Vous êtes ici : Accueil > Bourse AVI International > Edition 2013 > Projet Kunyumba

Compte rendu - Kunyumba


Bourse AVI International - Edition 2013

Un projet mené par Frédéric Mary.






Kudimba, “notre jardin” en Chichewa, la langue officielle du Malawi, est un projet inspiré par Kunyumba, le centre d’accueil pour enfants handicapés et orphelins de Senga Bay/Malawi, créé en 2008 par Maaike Bruynooghe, sage-femme belge, Diethelm Kleinstoll, médecin, et Vera Kleinstoll, ergomotricienne, tous deux d'origine allemande.

PRÉAMBULE

En 2012-2013, je traverse l'Afrique à vélo. Je parcours l'Afrique du sud, le Lesotho, la Namibie, le Botswana, la Zambie puis arrive au Malawi…

Une révélation ! Frappé par la beauté des paysages et l'extrême gentillesse de la population, je m'attarde sur les rives du lac, traversant le pays du sud au nord.

Sur les plages de sable blanc de Senga Bay, je rencontre Maaike Bruynooghe, qui m'invite à venir visiter Kunyumba, le centre d'accueil pour enfants orphelins et/ou handicapés qu'elle a créé.

Chaque jour, elle reçoit 25 enfants encadrés par une équipe locale de 8 personnes toutes issues des villages alentours. Chaque soir, afin de ne pas rompre le lien social, les enfants sont accueillis dans des familles au sein du village.

Quelques mois plus tard, rentré en Europe, j'imagine, avec le support de Maaike, un nouveau projet inspiré par Kunyumba.





LE PROJET

Nous l'appelons Kudimba, “Notre jardin” dans la langue locale Chichewa. Il consiste en la création d'un jardin potager et fruitier au sein de Kunyumba. Ce jardin est régit selon les règles de la permaculture, un mode de pensée global visant à la préservation et la sauvegarde de l’écosystème planétaire.

Elle conçoit des systèmes inspirés par les principes de la nature et encadre l’intégration harmonieuse de l’environnement et des populations.

Ces systèmes fournissent une alimentation de qualité, des abris, de l'énergie et satisfont l'ensemble des besoins humains de manière durable.

Ils intègrent la production alimentaire, les structures, les technologies, l'énergie, les ressources naturelles, l’aménagement paysager, les animaux, les végétaux et les structures sociales et économiques. Les principes s’appliquent aux zones urbaines et rurales et s’adaptent à toute échelle.

LE CONTEXTE

Kunyumba est installé à Senga Bay, un village de pêcheurs sur les rives du lac Malawi. Construit sur une dune de sable, il subit une forte érosion en période de pluies. La déforestation systématique accentuant le phénomène, créant parfois de profonds ravins, à l'intérieur du village. Dans cet environnement, le sol, essentiellement sableux est difficile à cultiver sans techniques appropriées. Les populations locales, peu informées, utilisent des doses massives d'engrais et pesticides chimiques pour tenter de faire pousser quelques maigres légumes.

Sensibilisés aux questions environnementales, nous étudions une méthode de culture alternative, non polluante et durable car respectueuse des sols et des hommes : la permaculture.





LA RÉALISATION

Partis en septembre 2013, nous avons consacré 4 mois à la réalisation du projet. La première étape consistait à nous former localement aux techniques de permaculture adaptées aux pays tropicaux.

C'est à Livingstonia dans les montagnes du nord du Malawi que Auke et Lieza, installés au Malawi depuis 17 ans, proposent des formations techniques et pratiques adaptées aux modes de cultures locales.

Afin de partager nos connaissances, Peter et Innocent, respectivement gérant et jardinier de Kunyumba nous accompagnent.

En une semaine de cours intensifs rythmés par de nombreux exercices pratiques, nous apprenons la gestion des sols, de l'eau et la façon de panacher les variétés de plantes, fleurs, fruits et légumes de façon durable pour favoriser la biodiversité.

Nous clôturons cette semaine de cours en dessinant un plan adapté à notre environnement et ses contraintes.

Forts de cet enseignement, nous revenons à Senga Bay très motivés et commençons les travaux illico. La saison des pluies approche et nous souhaitons terminer les plantations avant les premières pluies afin de bénéficier au maximum de cet arrosage naturel.

Après mûre réflexion, nous commençons par abattre de grands arbres. Ces « Gemelinas » importés d'Asie lors de la période coloniale servaient à la charpente. Ils produisent malheureusement des fruits très acides qui empêchent toute culture dans leur immédiate proximité.

Dans le même temps nous replantons, 75 arbres, que nous importons des forêts du nord du Malawi. Nous les implantons sur la partie basse du terrain, là où le sol, très sableux, souffre le plus de l'érosion lors des fortes pluies.

Sur 75 arbres plantés, nous n'en perdons que 2, un record dans ces conditions de sols et de météo difficiles.

Nous implantons notre jardin principal sur la partie médiane du terrain, là, où en période de pluie, l'eau stagne. Le jardin profitera de cet apport en eau important et drainera le sol autour des habitations qui souffrent beaucoup de l'humidité, avant la saison des pluies.

Nous y plantons une grande variété de plantes, fruits et légumes, entourés de fleurs qui attirent de précieux pollinisateurs…

Après seulement 3 semaines, nous observons, incrédules, la pousse d'un épais tapis végétal. Le climat subtropical, chaud et humide est très adapté à l'agriculture. Il favorise la croissance de plantes qui mettraient des mois à sortir de terre en Europe.






LES BÉNÉFICES

Seulement 3 mois et demi après notre arrivée. Le projet est un succès. Un an après, c'est une réussite.

Nous cultivons des fruits et légumes destinés à l’alimentation des enfants du centre.

Fragiles, une alimentation saine, équilibrée et abondante renforce leurs défenses immunitaires.

Nous interagissons et travaillons avec la nature de façon thérapeutique avec les enfants :

• En développant les capacités motrices et sensorielles des enfants atteints d’un handicap à travers une activité utile et valorisante.

• En donnant la possibilité aux enfants du centre et au personnel d’apprendre de nouvelles techniques afin de les utiliser et de les enseigner plus tard.

• En travaillant en équipe avec la satisfaction d’un résultat concret et motivant après un effort commun.

• En donnant à chaque enfant l’occasion de réussir en se sentant unique et valorisé en dépit de leurs limites physiques et mentales.

• Nous contribuons aux financements du projet en vendant l’excédent de production ; les profits générés ont permis l’achat d’un système d’arrosage.





LES SUITES DU PROJET

Le projet ayant été un succès. Il ouvre forcément des perspectives sur des projets de plus grande ampleur dans les années à venir.

Nous envisageons d'ors et déjà la création d'un Centre d'Aide par le Travail (C.A.T).

Les plus grands enfants accueillis par Kunyumba seront bientôt des adultes et la société malawite ne propose pas d'aide ou d'emplois assistés pour de jeunes adultes présentant un handicap moteur ou mental.

Nous souhaitons proposer, dans un environnement de travail sûr et motivant, la création d’un jardin potager et fruitier organique au sein d’une ferme gérée selon les règles de la permaculture. Le centre proposera un accueil de jour pour de jeunes gens en situation de handicap ou en détresse sociale.

Ce centre d’aide par le travail, favorisera une intégration harmonieuse de ces jeunes adultes vulnérables dans leur environnement social et naturel. Le but n’étant pas d’assister mais de rendre autonome nos résidants temporaires en développant et valorisant leur potentiel.





Nous leur offrirons la possibilité d’apprendre, d’expérimenter et d’acquérir de nouvelles compétences pour qu'à terme, ils puissent générer leurs propres revenus et mener une vie ”normale”.

A plus large échelle, notre action visera à briser le cycle intergénérationnel de vulnérabilité à l’origine de nombreux problèmes sociaux ou de santé (troubles psychiatriques et ou handicap) que nous avons constaté au Malawi.

La ferme sera auto-suffisante et produira une nourriture de qualité, abondante et variée, utilisée pour les besoins du centre. Elle sera également vendue sur les marchés alentours et dans les restaurants et hôtels, soucieux d’offrir une nourriture locale de qualité. Nous produirons également des compléments alimentaires naturels (Moringa ou Neem) à forte valeur ajoutée, sur un marché en pleine croissance. Les bénéfices générés financeront le développement futur du projet.

Parce que nous pensons que bon nombre de problèmes liés à l'enfance viennent d'une mauvaise voire d'une absence d'éducation sexuelle. Nous souhaitons, au travers d’un partenariat, avec le service maternité de la clinique de Salima, prodiguer des conseils et des soins de santé généraux et sexuels aux jeunes pensionnaires de la ferme.

Ainsi, nous orienterons les jeunes de la communauté de Senga Bay au travers d’une activité de planification familiale. L’objectif étant de réduire le nombre de grossesses précoces, accidentelles ou non-voulues et d’enseigner aux jeunes gens à se protéger contre le viol, le VIH et les autres infections sexuellement transmissibles.

Un suivi personnalisé sera proposé aux femmes enceintes présentant des risques, en raison de leur jeune âge, d’un handicap ou de toutes autres raisons justifiant notre action.

Deux bungalows seront installés sur le terrain de la ferme. Ils permettront de recevoir, dans un environnement préservé, en pension complète, des sages-femmes occidentales soucieuses de compléter leur cursus professionnel en travaillant dans le service maternité de la clinique de Salima.

Cette activité hôtelière sera gérée par les jeunes adultes du centre, supportés par le personnel local, au travers d’un programme de formation visant à leur donner l’autonomie et l’expérience nécessaire à la recherche d’un emploi dans un secteur du tourisme en plein essor.








Vous êtes sur le site de Culture-Aventure France, association d'intérêt général fondée par François Picard.

Tous droits réservés © 2003-2018 Culture-Aventure.